Dernière mise à jour: 03 octobre 2016

Image PAC 2

De par sa structure et les composantes qu’elle intègre, la pompe à chaleur est un équipement bruyant: un tel aspect peut s’avérer décourageant et jouer en défaveur de la décision d’achat. Mais à quel volume sonore s’attendre exactement à l’installation d’une pompe à chaleur aérothermique? L’article suivant vous apporte des réponses en termes de fonctionnement, de moyennes observées, et de solutions à apporter pour lutter contre ce problème.

D'où provient le bruit d'une pompe a chaleur?

Afin de mieux comprendre les raisons d’un tel phénomène, une petite leçon d’anatomie s’impose. Une pompe à chaleur aérothermique a recours à quatre éléments principaux en fonctionnement: l’évaporateur, le compresseur, le condenseur, et le détendeur. Le compresseur, qui a pour vocation d’augmenter la température du fluide caloporteur encore présent à l’état gazeux à ce stade du processus, est le composant qui génère le plus de nuisances sonores, émises par la suite par le biais du ventilateur. L’importance de ces dernières étant liée à différents facteurs tels que la pression de l’air, ou à sa vitesse de circulation au sein du matériel, variera d’une pompe à chaleur à l’autre. Il est cependant possible d’établir une échelle des décibels produits par ce type d’installation:

Echelle Du Bruit - PAC

 

Que dit la législation francaise?

Selon le décret du 31 juillet 2006, le terme de “nuisances sonores” peut être utilisé dès lors que la différence entre le volume sonore ambiant et le volume sonore normal (l’émergence) excède 5 dB en journée et 3dB la nuit. Au delà de cette limite, une plainte peut être déposée par le voisinage. Il est donc primordial de procéder aux démarches nécessaires en amont de l’installation de votre pompe à chaleur, et de déposer une déclaration préalable auprès de votre copropriété si vous résidez en immeuble.

Comment palier aux nuisances?

Il est envisageable de modérer le niveau sonore engendré par la pompe à chaleur en prenant en considération les éléments suivants:

  • L’emplacement: Éviter les angles et les cours intérieures qui favorisent la propagation du son par rebonds sur les parois. De la même manière, il est nécessaire d’éloigner la pompe à chaleur au maximum des zones de repos ainsi que des fenêtres afin de limiter une éventuelle diffusion du bruit au voisinage. Enfin, pensez à surélever légèrement l’appareil de manière à prévenir les vibrations liées à son fonctionnement.
  • Le recours à un écran acoustique: L’achat d’un tel dispositif n’influencera que modérément le montant de votre investissement initial et peut vous permettre par la même occasion de parer aux potentielles nuisances sonores de votre installation.