Dernière mise à jour: 03 octobre 2016

Isolation

 

Renouvellement de votre installation, chantier de maison passive, ou pose de panneaux solaires… Bien qu’impliquant des variables différentes, toutes ces démarches ont pour dénominateur commun la prise en charge rigoureuse de l’isolation de la maison. Permettant une optimisation de la consommation de ressources naturelles et garantissant une réduction des pertes thermiques, l’isolation de votre foyer constitue l’étape clé de tout projet de rénovation énergétique. L’article suivant vous en fournit les informations élémentaires et vous guide quant à la conduite à adopter.

1. L’isolation: Qu’est-ce que c’est?

L’isolation est le processus qui assure le maintien d’une température adéquate au sein du domicile au fil de l’année, tout en le préservant des problèmes d’humidité, et en améliorant son confort. De ce fait, l’un des enjeux principaux de cette démarche est d’ordre financier, puisqu’autant de précautions permettent en fin de compte d’alléger le montant de sa facture énergétique. D’autre part, évitant toute consommation superflue, une bonne isolation constitue un réel geste pour la planète.

La mise en place d’une bonne isolation est en revanche propre à chaque maison et sujette à de nombreux paramètres. Parmi eux, on retrouve par exemple la superficie totale à isoler, l’ancienneté du bâtiment, ou encore le type d’isolant le plus approprié. Ces différents éléments détermineront par conséquent le prix des travaux à réaliser.

Le graphique suivant vous indique plus précisément quelles zones sont à privilégier en termes d’isolation.

Répartition Des Pertes De Chaleur

2. De quoi sont constitués les isolants?

L’isolation de l’habitat peut être réalisée par le biais de différents types de matériaux aux caractéristiques et longévités différentes. Néanmoins, les plus répandus sont les suivants:

  • Pour l’isolation des murs extérieurs: Polystyrène et laine de verre ou de roche (Pour une épaisseur d’environ 20cm).

  • Pour l’isolation des murs intérieurs: Laine de verre ou minérale (roche), polystryrène, polyuréthane (Pour une épaisseur d’environ 20cm).

  • Pour les fenêtres: Double vitrages à isolation renforcée, survitrage à poser sur la vitre déjà existante.

  • Pour le toit et les combles:  Laine minérale ou de verre, polystyrène, polyuréthane (Pour une épaisseur d’environ 30cm).

  • Pour les sols: Laine minérale, mousse de polyuréthane (Pour une épaisseur d’environ 10cm).

3. Et ensuite ?

Votre isolation est maintenant vérifiée et normalisée? Félicitations ! Vous êtes désormais prêt à apporter la dernière touche à l’efficacité énergétique de votre foyer! Afin d’optimiser cette dernière et réaliser davantage d’économies, il vous est possible d’envisager la pose d’un équipement exploitant une source d’énergie renouvelable afin de générer votre propre électricité ou d’assurer la production d’eau chaude sanitaire. Qu’il s’agisse de l’installation d’une pompe à chaleur, ou de panneaux solaires, notre site saura vous conseiller quant à la solution la plus appropriée à vos besoins.

Si votre décision demeure incertaine, sachez que les travaux concernant l’amélioration de l’isolation de la maison sont éligibles à plusieurs types d’aides financières:

  • La TVA à 5,5% pour toute habitation d’au moins deux ans et assignées à titre de résidence principale ou secondaire.
  • L’éco-prêt à taux zéro (accordé jusqu’au 31 décembre 2015).
  • Un crédit d’impôt développement durable (CIDD) de 15% voire 25% si les travaux sont réalisés dans le cadre d’un bouquet. Cependant, la réforme de ce même crédit d’impôt qui prendra effet à partir du 1er septembre 2014 prévoit une harmonisation de ce taux à 30%, sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.